samedi 19 octobre 2019

Vivre : les clefs


Nativité (détail) / Giovanni di Paolo / Musée du Petit-Palais / Avignon

Les intuitions : venues d'on ne sait où, on ne sait comment, on ne sait pourquoi, et pourtant, la solution est là.

vendredi 18 octobre 2019

Vivre : extérieur / intérieur

Wall of Light cubed / 2007 / Sean Scully/ Château Lacoste / Le Puy-Sainte-Réparade

Les nuages se pressent. Le silence progresse.
Le ciel se rembrunit. Voici l'humeur qui suit. 
Des indices de tristesse, juste avant la pluie.

jeudi 17 octobre 2019

Regarder : le Trône de Sagesse

Je prenais mon petit crayon, je griffonnais, et alors là, il souriait tout seul, il disait :

 "Ferme ce cahier et laisse toi pénétrer par ce paysage que tu as devant toi, ou ce caillou, ou peu importe"

 Et un jour, dans ton atelier, ce moment d'émotion là te reviendra et c'est là que la poésie, peut-être surgira de ton pinceau.

Et il m'a fallu des années pour être à l'écoute, et pour être un peu plus réceptive

Retourner voir l'exposition consacrée à Fabienne Verdier. Y retourner, si cela était possible, encore et encore, car, dans son travail, il y a toujours quelque chose à voir, à découvrir, à comprendre, qu'on ne voyait pas, qu'on n'avait pas découvert, qu'on n'avait pas compris avant.
L'art, on peut simplement se poser devant pour observer, entrer en dialogue avec les couleurs et les formes. Établir une connexion, faire circuler les émotions.
Mais l'art renferme aussi toute une trajectoire, suivie par celui ou celle qui tient le pinceau. Comment l'artiste a-t-elle pu effectuer la transition entre ce retable de Jan van Eyck : 


et les deux toiles ci-dessous :

 Sedes Sapientiae I (Trône de Sagesse I)

 Sedes Sapientiae II (Trône de Sagesse II)

Une esquisse de réponse se trouve ICI.  Mais sans doute, pour s'imprégner de toute la démarche, s'agit-il d'exercer son regard, de regarder obstinément, loin du mental, loin des raisonnements. A travers un trait de pinceau, parvenir à déceler la puissance de ce lumineux cheminement.

 
Images : captures d'écran et toiles de F.V. / exposition "Sur les terres de Cézanne" / Musée Granet / Aix-en-Pce
retable "La Vierge au chanoine Van der Paele / Jan van Eyck / Musée Groeninge / Bruges (photo tirée du net)

mercredi 16 octobre 2019

Voyager : traverser l'Isère


Jeune chasseur au faucon / Maître du Jugement de Pâris du Bargello / Musée du Petit-Palais / Avignon

A la place du passager, impossible de s'ennuyer :

au bord de l'autoroute, au beau milieu d'un pré isolé, une table couverte d'une nappe à carreaux rouges, dressée dans la lumière ambrée, un panier ouvert, deux couples s'apprêtant à déjeuner (à dîner?), levant leur verre en riant, conversant de manière parfaitement décontractée.

dans un immense champ à peine fauché, blondi par le soleil d'octobre, parmi les tracés parallèles, une jeune femme tout droit sortie d'un Degas (tresses blondes nattées rassemblées sur la nuque, corsage vert et jupon grenat), penchée par-dessus son panier, captivée, toute à son occupation impossible à identifier (ne pouvait pas être en train de cueillir des champignons, non? ni de ramasser du pissenlit, si ?)

au cœur d'une prairie vert foncé, un cheval blanc, galopant, trottant, charmant, en toute liberté, ignorant les passages, les moteurs, les klaxons, mais nullement isolé, bien encadré : chaperonné par un mouton en mal d'autonomie et une aigrette alerte aux allures de starlette.

Sur la crête d'une colline, un homme chapeauté, enfourchant son vélo déglingué, équilibriste inspiré, dansant, pédalant penché sur son guidon suivant le fil indigo de l'horizon.

Décidément, à la place du passager, impossible de s'ennuyer.

mardi 15 octobre 2019

Vivre : crépuscule à Lauris





Automne, saison du fléchissement,
languissante, aspirant à expirer.
Tout a été offert. Tout. Absolument.
L'heure lasse est venue d'écouter,
les étourneaux, les glapissements,
les coups, les cloches, les aboiements,
les fontaines tenaces, les cris tournoyants,
les soupirs laminés de ceux qui ont assez
- probablement un peu trop - donné.

lundi 14 octobre 2019

Vivre : complètement accro


Soir d'été à sur la plage de Skagen (détail) /Peder Severin Kroyer / Hirschsprung collection / CPH

En ce moment, il dévore Hérodote.
Je peux comprendre cet appétit de culture.
J'aurais toutefois aimé lire Kapuscinski avant
... qu'il n'y plante ses crocs puissants.

dimanche 13 octobre 2019

Vivre : ici, la nuit


Glaeming Lights of the Souls / Yayoi Kusama / Louisiana Museum / Humlebaek

Ici, la nuit, tout luit.
Le lac : un tarmac.
Les agglomérations :
une pluie de lampions.
La maison : un avion.